alevinage vairon à rochechouart

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

alevinage vairon à rochechouart

Message  pescador le Lun 13 Juin 2016 - 20:29

De part de nombreuses mesures de ph réalisées a differents poles relevant un ph relativement acide,donc peu favorable au développement du biotope et du fait que le vairon fait partit intégrante de la chaîne alimentaire des salmonides et nécessaire a son developpement;l'aappma va recevoir ce mercredi 10000 alevins de vairons.ces vairons vont etre repartis sur des chevelus non impactés par un étang en amont et sur des zones ou il a totalement disparu depuis de nombreuses annees et où l'eau s'est nettement améliorée. Cette expérience sera reconduite sur 3 ans afin de reconstituer une population suffisante de vairons.dans des conditions optimales et sans prédation,le taux de réussite avoisine les 50 pour cent. De même ces vairons ne seront pas introduits aux endroits ou on etait immerge 1500 truitelles,750 achetes par l'aappma et 750 offertes par la fede

pescador

Messages : 214
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  mandrin le Lun 13 Juin 2016 - 20:43

Bonne expérience, mais je doute que la qualité de nos eaux soit propice à une recolonisation par les gardèches ? Quand on voit qu'il n'y a presque plus de poissons sur la Graine , ça va être dur .
D' ailleurs, je voudrais bien savoir le phénomène responsable de la disparition des poissons de nos rivières ? Mais en dix ans ça a diminué gravos .
avatar
mandrin

Messages : 1436
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 53
Localisation : pandorra

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  pescador le Mar 14 Juin 2016 - 10:16

Désolé Mandrin et vous tous pour le long monologue que je vais faire et pour les moins assidus, préparez vos oreillers Very Happy, mais je vais essayer d'apporter un certain nombre de réponses et une expérience réelle vécue.
1-Déjà pourquoi une telle démarche?
C'est assez simple, depuis quelques années, nous alevinons nos cours d'eau d'une façon générale soit en truitelles de printemps ou soit d'automne, qui somme toute est une assez bonne démarche. Le seul problème est de savoir au préalable, si ces truitelles vont trouver des conditions optimales de developpement et de reproduction. Disons, que ces alevinages partent d'un bon sentiment avec un vœu pieux et utopiste du retour des farios dans nos cours d'eau; mais avant toute chose; il faut s'interesser de près à l'eau d'une part et à la biocénose (le milieu) d'autre part. Biotope ( faune aquatique) et biocénose vont de paire.
2-Quel est le phénomène responsable ou plutôt les phénomènes responsables de la disparition des poissons de nos cours d'eau de 1ère catégorie? La Vienne en l'occurrence est un autre débat.
La cause générale est l'activité humaine:
- drainage des terrains
- l'emploi de pesticide utilisé encore il ya peu de temps en trop grande quantité qui par lessivage stérilisait nos cours d'eau.
- Pollution organique
- Sylviculture acidifiant les sols et par conséquent l'eau
Voici 4 grandes causes majeures
3- Les raisons d'esperer:
Cela fait plus d'un an que je me suis attaché aux divers rapports de pêche electrique réalisés dernièrement( justement sur la Graine), et à mes constatations sur le terrain.
Pourquoi esperer? C'est relativement simple, le milieu aquatique s'est considérablement amélioré par la présence de bon nombre de bio-indicateurs. Ces bio-indicateurs pour la Graine sont les loches, lamproie de Planer, goujon, et quelques vairons. La présence de ces espèces démontrent une qualité d'eau satisfaisante et oxygénée vitale pour ces espèces.
4- Pourquoi alors les vairons ont quasi disparu?
Pour répondre à cette question, il suffit de reprendre la deuxième cause énumérée de la disparition des poissons, à savoir les pesticides. Les pesticides ont été un fléau.
Il faut savoir que la reproduction du vairon ne se fait qu'en groupe du fait de dégagement de phéromones, le lessivage par les pluies de sols saturés en pesticide arrivait directement dans les cours d'eau; tuant tout stade embryonnaire des alevins sans toutefois les sujets adultes. Les sujets adultes étant en sous-population, la population de vairons a quasi disparu du fait d'un brassage génétique insuffisant.
5- Pourquoi réintroduire du vairon?
C'est simple, c'est un maillon essentiel de la chaine alimentaire des salmonidés permettant sa croissance et son developpement et c'est une espèce opportuniste qui s'adaptent parfaitement au milieu, soit en s'alimentant de débris végétaux ou soit de nutriments que les autres espèces piscicoles délaissent.
De plus, c'est une espèce relativement prolifique, une femelle pouvant pondre de 1500 à 2000 alevins en fonction de la qualité de l'eau. bounce
Donc, pour résumé; il faut d'abord s'attaquer à la base et aux fondamentaux.
6- Mon expérience vécue alors?
De part mes études en Gestion et Maitrise de l'Eau par le passé, ce qui ne me rajeunit pas ( près de 20 ans), nous nous étions justement attaché à cette problématique de la quasi disparition du vairon. Nous avions à l'époque retenue deux ruisseaux expérimentaux conjointement avec une section aquacole.
La 1ère phase avait été l'analyse physico-chimique de l'eau (tels que oxygénation, oligo-éléments, turbidité,...) afin de savoir si les ruisseaux en question était compatible avec une telle expérimentation. La seconde phase avait été l'élimination par pêche electrique d'espèce invasive tel que l'Astacus Leptodactylus autrement dit l'ecrevisse turque ( un délice car contrairement aux espèces que nous avons ici, il y a de quoi manger!). Une fois, tout cela réalisé, nous avions commencé à réintroduire des vairons.
De part mes contacts encore là-bas, et les suivis réalisés, les populations de vairons ont explosé, et le retour des truites farios s'est naturellement fait avec de beaux sujets pris régulièrement. De même, ces ruisseaux étant des affluents d'un cours d'eau, depuis les populations de vairons ont littéralement explosé sur ce dernier avec un retour indéniable de population de truites fario, et plus aucun alevinage en truitelles n'est réalisé; du moins à ma connaissance.




pescador

Messages : 214
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  mandrin le Mar 14 Juin 2016 - 20:57

Enfin des explications qui tiennent la route . Très bien .
Je souhaite la réussite totale de ce projet .
avatar
mandrin

Messages : 1436
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 53
Localisation : pandorra

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Le bailli du limousin le Mar 14 Juin 2016 - 22:46

pescador a écrit:Désolé Mandrin et vous tous pour le long monologue que je vais faire et pour les moins assidus, préparez vos oreillers Very Happy, mais je vais essayer d'apporter un certain nombre de réponses et une expérience réelle vécue.
1-Déjà pourquoi une telle démarche?
C'est assez simple, depuis quelques années, nous alevinons nos cours d'eau d'une façon générale soit en truitelles de printemps ou soit d'automne, qui somme toute est une assez bonne démarche. Le seul problème est de savoir au préalable, si ces truitelles vont trouver des conditions optimales de developpement et de reproduction. Disons, que ces alevinages partent d'un bon sentiment avec un vœu pieux et utopiste du retour des farios dans nos cours d'eau; mais avant toute chose; il faut s'interesser de près à l'eau d'une part et à la biocénose (le milieu) d'autre part. Biotope ( faune aquatique) et biocénose vont de paire.
2-Quel est le phénomène responsable ou plutôt les phénomènes responsables de la disparition des poissons de nos cours d'eau de 1ère catégorie? La Vienne en l'occurrence est un autre débat.
La cause générale est l'activité humaine:
- drainage des terrains
- l'emploi de pesticide utilisé encore il ya peu de temps en trop grande quantité qui par lessivage stérilisait nos cours d'eau.
- Pollution organique
- Sylviculture acidifiant les sols et par conséquent l'eau
Voici 4 grandes causes majeures
3- Les raisons d'esperer:
Cela fait plus d'un an que je me suis attaché aux divers rapports de pêche electrique réalisés dernièrement( justement sur la Graine), et à mes constatations sur le terrain.
Pourquoi esperer? C'est relativement simple, le milieu aquatique s'est considérablement amélioré par la présence de bon nombre de bio-indicateurs. Ces bio-indicateurs pour la Graine sont les loches, lamproie de Planer, goujon, et quelques vairons. La présence de ces espèces démontrent une qualité d'eau satisfaisante et oxygénée vitale pour ces espèces.
4- Pourquoi alors les vairons ont quasi disparu?
Pour répondre à cette question, il suffit de reprendre la deuxième cause énumérée de la disparition des poissons, à savoir les pesticides. Les pesticides ont été un fléau.
Il faut savoir que la reproduction du vairon ne se fait qu'en groupe du fait de dégagement de phéromones, le lessivage par les pluies de sols saturés en pesticide arrivait directement dans les cours d'eau; tuant tout stade embryonnaire des alevins sans toutefois les sujets adultes. Les sujets adultes étant en sous-population, la population de vairons a quasi disparu du fait d'un brassage génétique insuffisant.
5- Pourquoi réintroduire du vairon?
C'est simple, c'est un maillon essentiel de la chaine alimentaire des salmonidés permettant sa croissance et son developpement et c'est une espèce opportuniste qui s'adaptent parfaitement au milieu, soit en s'alimentant de débris végétaux ou soit de nutriments que les autres espèces piscicoles délaissent.
De plus, c'est une espèce relativement prolifique, une femelle pouvant pondre de 1500 à 2000 alevins en fonction de la qualité de l'eau. bounce
Donc, pour résumé; il faut d'abord s'attaquer à la base et aux fondamentaux.
6- Mon expérience vécue alors?
 De part mes études en Gestion et Maitrise de l'Eau par le passé, ce qui ne me rajeunit pas ( près de 20 ans), nous nous étions justement attaché à cette problématique de la quasi disparition du vairon. Nous avions à l'époque retenue deux ruisseaux expérimentaux conjointement avec une section aquacole.
La 1ère phase avait été l'analyse physico-chimique de l'eau (tels que oxygénation, oligo-éléments, turbidité,...) afin de savoir si les ruisseaux en question était compatible avec une telle expérimentation. La seconde phase avait été l'élimination par pêche electrique d'espèce invasive tel que l'Astacus Leptodactylus autrement dit l'ecrevisse turque ( un délice car contrairement aux espèces que nous avons ici, il y a de quoi manger!). Une fois, tout cela réalisé, nous avions commencé à réintroduire des vairons.
De part mes contacts encore là-bas, et les suivis réalisés, les populations de vairons ont explosé, et le retour des truites farios s'est naturellement fait avec de beaux sujets pris régulièrement. De même, ces ruisseaux étant des affluents d'un cours d'eau, depuis les populations de vairons ont littéralement explosé sur ce dernier avec un retour indéniable de population de truites fario, et plus aucun alevinage en truitelles n'est réalisé; du moins à ma connaissance.




T'a le bac de quoi chef ?
avatar
Le bailli du limousin

Messages : 422
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 48
Localisation : 24 a un poil de cul du 87

http://id-graphie.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Le Maillon Faible le Mer 15 Juin 2016 - 9:57

Les gardeches, c'était magnifique à mon adolescence sur la gorre, on s'amusait à les pêcher puis petit à petit disparition totale. Je souhaite que le projet de réintroduction fonctionne, ça serait bien de les retrouver dans nos rivières ces petits poissons.
Pour info, combien coûte la poche de vairons Question Question Very Happy

_________________
«On dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est faux. Moi je dis que c’est le tire-bouchon.» Jean-Jacques Peroni
avatar
Le Maillon Faible

Messages : 8017
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 44
Localisation : Quelques par sur cette carte de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  pinpom le Mer 15 Juin 2016 - 20:27

pescador a écrit:Désolé Mandrin et vous tous pour le long monologue que je vais faire et pour les moins assidus, préparez vos oreillers Very Happy, mais je vais essayer d'apporter un certain nombre de réponses et une expérience réelle vécue.
1-Déjà pourquoi une telle démarche?
C'est assez simple, depuis quelques années, nous alevinons nos cours d'eau d'une façon générale soit en truitelles de printemps ou soit d'automne, qui somme toute est une assez bonne démarche. Le seul problème est de savoir au préalable, si ces truitelles vont trouver des conditions optimales de developpement et de reproduction. Disons, que ces alevinages partent d'un bon sentiment avec un vœu pieux et utopiste du retour des farios dans nos cours d'eau; mais avant toute chose; il faut s'interesser de près à l'eau d'une part et à la biocénose (le milieu) d'autre part. Biotope ( faune aquatique) et biocénose vont de paire.
2-Quel est le phénomène responsable ou plutôt les phénomènes responsables de la disparition des poissons de nos cours d'eau de 1ère catégorie? La Vienne en l'occurrence est un autre débat.
La cause générale est l'activité humaine:
- drainage des terrains
- l'emploi de pesticide utilisé encore il ya peu de temps en trop grande quantité qui par lessivage stérilisait nos cours d'eau.
- Pollution organique
- Sylviculture acidifiant les sols et par conséquent l'eau
Voici 4 grandes causes majeures
3- Les raisons d'esperer:
Cela fait plus d'un an que je me suis attaché aux divers rapports de pêche electrique réalisés dernièrement( justement sur la Graine), et à mes constatations sur le terrain.
Pourquoi esperer? C'est relativement simple, le milieu aquatique s'est considérablement amélioré par la présence de bon nombre de bio-indicateurs. Ces bio-indicateurs pour la Graine sont les loches, lamproie de Planer, goujon, et quelques vairons. La présence de ces espèces démontrent une qualité d'eau satisfaisante et oxygénée vitale pour ces espèces.
4- Pourquoi alors les vairons ont quasi disparu?
Pour répondre à cette question, il suffit de reprendre la deuxième cause énumérée de la disparition des poissons, à savoir les pesticides. Les pesticides ont été un fléau.
Il faut savoir que la reproduction du vairon ne se fait qu'en groupe du fait de dégagement de phéromones, le lessivage par les pluies de sols saturés en pesticide arrivait directement dans les cours d'eau; tuant tout stade embryonnaire des alevins sans toutefois les sujets adultes. Les sujets adultes étant en sous-population, la population de vairons a quasi disparu du fait d'un brassage génétique insuffisant.
5- Pourquoi réintroduire du vairon?
C'est simple, c'est un maillon essentiel de la chaine alimentaire des salmonidés permettant sa croissance et son developpement et c'est une espèce opportuniste qui s'adaptent parfaitement au milieu, soit en s'alimentant de débris végétaux ou soit de nutriments que les autres espèces piscicoles délaissent.
De plus, c'est une espèce relativement prolifique, une femelle pouvant pondre de 1500 à 2000 alevins en fonction de la qualité de l'eau. bounce
Donc, pour résumé; il faut d'abord s'attaquer à la base et aux fondamentaux.
6- Mon expérience vécue alors?
 De part mes études en Gestion et Maitrise de l'Eau par le passé, ce qui ne me rajeunit pas ( près de 20 ans), nous nous étions justement attaché à cette problématique de la quasi disparition du vairon. Nous avions à l'époque retenue deux ruisseaux expérimentaux conjointement avec une section aquacole.
La 1ère phase avait été l'analyse physico-chimique de l'eau (tels que oxygénation, oligo-éléments, turbidité,...) afin de savoir si les ruisseaux en question était compatible avec une telle expérimentation. La seconde phase avait été l'élimination par pêche electrique d'espèce invasive tel que l'Astacus Leptodactylus autrement dit l'ecrevisse turque ( un délice car contrairement aux espèces que nous avons ici, il y a de quoi manger!). Une fois, tout cela réalisé, nous avions commencé à réintroduire des vairons.
De part mes contacts encore là-bas, et les suivis réalisés, les populations de vairons ont explosé, et le retour des truites farios s'est naturellement fait avec de beaux sujets pris régulièrement. De même, ces ruisseaux étant des affluents d'un cours d'eau, depuis les populations de vairons ont littéralement explosé sur ce dernier avec un retour indéniable de population de truites fario, et plus aucun alevinage en truitelles n'est réalisé; du moins à ma connaissance.



bravo president
avatar
pinpom

Messages : 88
Date d'inscription : 05/09/2014
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  mandrin le Mer 15 Juin 2016 - 21:06

Comme le Maillon , je préfère manger une friture de gardeches , plutôt que de la truite . Ça me rappelle ma jeunesse.
avatar
mandrin

Messages : 1436
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 53
Localisation : pandorra

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  pescador le Ven 17 Juin 2016 - 10:17

C'est marrant, depuis avant hier bon nombre d'aappma de Haute-Vienne et de départements limitrophes me contactent pour des conseils et des renseignements pour à leur tour réimplanter des vairons

pescador

Messages : 214
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Le Maillon Faible le Ven 17 Juin 2016 - 13:25

Normal, c'est une très bonne initiative, si cela fonctionne pourquoi pas le développer ailleurs Very Happy

_________________
«On dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est faux. Moi je dis que c’est le tire-bouchon.» Jean-Jacques Peroni
avatar
Le Maillon Faible

Messages : 8017
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 44
Localisation : Quelques par sur cette carte de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  le chef le Ven 17 Juin 2016 - 14:11

Un bidon bleu , un lignou et je vais disséminer !!!!
avatar
le chef

Messages : 7420
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 57
Localisation : La Péladie

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  carcasse le Sam 18 Juin 2016 - 11:32

mandrin a écrit:Bonne expérience, mais je doute que la qualité de nos eaux soit propice à une recolonisation par les gardèches ? Quand on voit qu'il n'y a presque plus de poissons sur la Graine , ça va être dur .
D' ailleurs, je voudrais bien savoir le phénomène responsable de la disparition des poissons de nos rivières ? Mais en dix ans ça a diminué gravos .


Pas trop d'accord avec vous, je vais lancer un pavé dans la marre. Pour moi la première cause du manque de poissons (notamment salmonidés) en 1ère est dû en grande partie aux étangs des particuliers (ils ont bon dos les paysans avec le drainage et les pesticides c'est n'importe quoi de dire çà dans nos régions !!!!!)
Deuxièmement, des truites, et des vrais, y en a et pas qu'un peu. En été, quand les truites de bassines ont été prises, faites un tour à l'ultra-léger, vous risquez d'être très surpris.

Pour la deuxième, la raison est très simple, les stations d'épurations fonctionnent très bien, surtout sur les rejets organiques qui étaient la manne pour nos gardons.
avatar
carcasse

Messages : 418
Date d'inscription : 17/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  mandrin le Sam 18 Juin 2016 - 23:30

Peut être as tu raison , mais alors pourquoi les petits rivières comme , Vayres , Gorre , Glane , Graine qui ne sont pas impactées directement par des étangs, n' ont elles plus rien ? Difficile d' accuser des carnassiers, il n'y en a plus , et les écrevisses sont également en chute libre . On a l'impression que tout se meurt .
C'est un autre problème, mais à lheure actuelle , vous avez remarqué le nombre d'arbres qui crèvent ? Suis pas écolo mais je crois bien que nous avons empoisonné notre environnement .
avatar
mandrin

Messages : 1436
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 53
Localisation : pandorra

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Le bailli du limousin le Dim 19 Juin 2016 - 12:00

mandrin a écrit:
mandrin a écrit:Peut être as tu raison , mais alors pourquoi les petits rivières comme , Vayres , Gorre , Glane , Graine qui ne sont pas impactées directement par des étangs, n' ont elles plus rien ? Difficile d' accuser des carnassiers, il n'y en a plus , et les écrevisses sont également en chute libre . On a l'impression que tout se meurt .
C'est un autre problème, mais à lheure actuelle , vous avez remarqué le nombre d'arbres qui crèvent  ? Suis pas écolo mais je crois bien que nous avons empoisonné notre environnement .
en parlant d’étang justement celui de saint estephe a été pollué par des rejets d'eaux vannes , en effet beaucoup d’étang privé qui ce déversent dans l’étang servent encore de fosse septique a quelques propriétaire de maisons ou cabanes secondaire estivale ne sentant pas concernés , il y'a eu plusieurs interdiction de pêche et baignade a cause de présence de cyanobactérie essentiellement du a la présente de matière fécale selon les analyses de laboratoire entre autre .
Le spanc a été saisie par les autorités locale pour imposer des mises aux normes , mais a coup de 20 000 euros ça traine .

Quand j'etait gamin je péchais le vairons dans un petit ruisseau de mon pays qui s’appelle le Seignal , il était présent naturellement a une époque ou les stations d’épuration n’existaient pas encore
va comprendre Charle ....
avatar
Le bailli du limousin

Messages : 422
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 48
Localisation : 24 a un poil de cul du 87

http://id-graphie.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  mandrin le Dim 19 Juin 2016 - 22:07

Dans ce que j'ai connu , en premier , les ruisseaux et petites rivières avaient des gardeches , des gougeons , des blancs et des truites à foison . Puis est venu l' ère des lessives , des engrais , de l' urbanisation anarchique et des industriels pas très regardants , nos ruisseaux se sont modifiés sous l' effet de l' eutrophisation . Gardons , brèmes, carpes ont explosés, puis les étangs ont introduits les carnassiers et tout ça s'est régulé, mais avec disparition complète des premiers occupants .
Nos ediles alors se sont dits on va revenir comme avant , contrôle de l'urbanisation, industrie sévèrement contrôlée , et station épuration de pointe . Fin de l' eutrophisation . Et fin des gardons et consorts!!!
Mais voilà, rien ne revient pour l'instant .
C'est bizarre car pourtant la nature a horreur du vide .
avatar
mandrin

Messages : 1436
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 53
Localisation : pandorra

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Le Maillon Faible le Lun 20 Juin 2016 - 6:43

Je me rappelle du temps ou j'étais gouailla et partais avec moi aussi mon lignou, ma boite à monture et mon seau pêcher les gardéchous dans la Gorre à la sortie des eaux usées du bourg du village. Maintenant que néni, tu fais plus rien Surprised

_________________
«On dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est faux. Moi je dis que c’est le tire-bouchon.» Jean-Jacques Peroni
avatar
Le Maillon Faible

Messages : 8017
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 44
Localisation : Quelques par sur cette carte de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  nivuniconnu le Lun 20 Juin 2016 - 12:50

Et avant il y avait les dinosaures
pourquoi pas un lâché d' alevins de t rex ou de velociraptors il y a assez de vilains bédouins à faire manger
avatar
nivuniconnu

Messages : 165
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 53
Localisation : inconnue

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  le chef le Mar 21 Juin 2016 - 8:32

Les dinosaures seul Miver a connu !!!
Désolé , pas pu m'empêcher !!
avatar
le chef

Messages : 7420
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 57
Localisation : La Péladie

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  pescador le Mar 21 Juin 2016 - 15:52

Sans faire de généralité, je rejoins assez bien Mandrin sur les secteurs qu'il a énuméré; à savoir Graine, Gorre, Vayres. L'exemple le plus typique, que tout le monde connaît, et réputé autrefois par les compétiteurs pour y tirer du fouillis était le ruisseau des Morts. La cartonnerie locale (je ne devrais pas la citer car c'est mon employeur) déversait à tout va colle et autres produits. Un autre ruisseau du côté de Saint Matthieu recevait les effluents d'une salaison réputée, sans compter le ruisseau se déversant directement dans la Glane du côté des anciens abattoirs de Saint Junien. A cette époque, l'homme n'était pas trop regardant vis à vis des milieux aquatiques.
Par contre, il est vrai que dans bon nombre de secteur, les milieux étaient et ne sont toujours pas impactés par l'activité humaine ou la truite fario est bien présente. Mais concernant les secteurs qui nous touchent, Mandrin a assez bien résumé la situation, et il est temps mais çà n'engage que moi, d'agir à la base et commencer par le commencement. L'expérience menée dira si elle est bonne ou pas, mais il n'y aucune raison que çà ne marche pas, au moins elle aura le mérite pour les secteurs concernés d'agir dans le bon sens.
Il est vrai aussi, que ces éffluents, et là je vais parler des cours d'eau de 2ème catégorie, étaient une manne alimentaire non négligeable et bénéfique pour les cyprins. La Vienne, pour ne citer qu'elle, a bien changé en une quinzaine d'années, brèmes et beaux gardons se raréfient du fait de l'appauvrissement de nourriture; mais ce n'est pas les seules raisons.....

pescador

Messages : 214
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Le Maillon Faible le Mar 21 Juin 2016 - 19:39

Suis entièrement d'accord avec toi Pescador. A Saillat notamment sur la Vienne on connait le même phénomène depuis que les deux usines ont eu l'obligation de ne plus rien rejeter dans la Vienne et d'investir dans des stations épurations de haute performance sous sanction de mettre la clef sous la porte. D'ailleurs chez mon employeur la nouvelle station a démarré début janvier de cette année, une usine de traitement des eaux phénoménal d'un coût pharaonique.
Je me rappelle des pêches sur la Vienne près des usines, notamment à la carpe, ou les journées étaient longues et tranquille sans aucune activité, puis une casse machine et soudain la buse renvoyant des rejets de fibre pâte à papier vers la Vienne, il suffisait de lancer ses esches proche de la buse en pleine action et moins de 10 minutes après tu avais le départ assuré. Comme quoi, le poisson était proche d'une source alimentaire ; aujourd'hui la dite buse elle ne coule plus, toujours présente mais CLOSED Very Happy

_________________
«On dit que le chien est le meilleur ami de l’homme, c’est faux. Moi je dis que c’est le tire-bouchon.» Jean-Jacques Peroni
avatar
Le Maillon Faible

Messages : 8017
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 44
Localisation : Quelques par sur cette carte de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Le bailli du limousin le Mar 21 Juin 2016 - 19:44

c'est mignon un pitit vairon ! Very Happy
avatar
Le bailli du limousin

Messages : 422
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 48
Localisation : 24 a un poil de cul du 87

http://id-graphie.monsite-orange.fr/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  carcasse le Mar 21 Juin 2016 - 20:43

pescador a écrit:Sans faire de généralité, je rejoins assez bien Mandrin sur les secteurs qu'il a énuméré; à savoir Graine, Gorre, Vayres. L'exemple le plus typique, que tout le monde connaît, et réputé autrefois par les compétiteurs pour y tirer du fouillis était le ruisseau des Morts. La cartonnerie locale (je ne devrais pas la citer car c'est mon employeur) déversait à tout va colle et autres produits. Un autre ruisseau du côté de Saint Matthieu recevait les effluents d'une salaison réputée, sans compter le ruisseau se déversant directement dans la Glane du côté des anciens abattoirs de Saint Junien. A cette époque, l'homme n'était pas trop regardant vis à vis des milieux aquatiques.
Par contre, il est vrai que dans bon nombre de secteur, les milieux étaient et ne sont toujours pas impactés par l'activité humaine ou la truite fario est bien présente. Mais concernant les secteurs qui nous touchent, Mandrin a assez bien résumé la situation, et il est temps mais çà n'engage que moi, d'agir à la base et commencer par le commencement. L'expérience menée dira si elle est bonne ou pas, mais il n'y aucune raison que çà ne marche pas, au moins elle aura le mérite  pour les secteurs concernés d'agir dans le bon sens.
Il est vrai aussi, que ces éffluents, et là je vais parler des cours d'eau de 2ème catégorie, étaient une manne alimentaire non négligeable et bénéfique pour les cyprins. La Vienne, pour ne citer qu'elle, a bien changé en une quinzaine d'années, brèmes et beaux gardons se raréfient du fait de l'appauvrissement de nourriture; mais ce n'est pas les seules raisons.....

Ok Laurent mais me la refait façon rejets agricole car tu ou vous vous mettez le doigt pardon le coude dans l'œil, surtout dans notre région et je peux te donner bon nombre d'exemple. Par contre, pas de souci avec le français premier consommateur de médoc (faut que le chef nourrisse les lamas) et la les stations elles y font que dalle.
avatar
carcasse

Messages : 418
Date d'inscription : 17/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  mandrin le Mar 21 Juin 2016 - 22:09

Mon bon Carcasse , dans le coin nous avons une exploitation agricole de plus de mille hectares avec chaque année plus d' une centaine d' hectares planté en patates avec tout ce que ça comporte en chimique notamment pour la production des plants , cette année déjà plus de huit traitements sur les blés . ETC .... Etc ....
je ne lui en veux pas , il obéit au système , mais il va bien falloir revoir tout ça. . Même les forages dans la nappe phréatique sont pollués par les organophosphorés et les organochlorés .

amicalement.
avatar
mandrin

Messages : 1436
Date d'inscription : 05/04/2011
Age : 53
Localisation : pandorra

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  le chef le Mer 22 Juin 2016 - 8:49

D'accord avec Mandrin , et aussi d'accord avec Carcasse . Je constate les mêmes choses , et maintenant je suis résigné , peut être les générations futures réagiront , mais j'en doute .
Je vais aussi tenter après réhabilitation complète du ruisseau qui longe mon étang (car depuis peu j'en suis propriétaire sur 500 M) de réintroduire des vairons qui y pullulaient il y a 30 ans . Mais j'ai un doute supplémentaire , car à l'époque , il y avait des trous un peu profonds , et je ne sais si c'est l'eau qui tombe différemment entrainant une érosion , il n'y a plus ces trous , c'est plutôt une sorte de caniveau et en cas de sècheresse , ce ne sera pas bon pour les poissons !
avatar
le chef

Messages : 7420
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 57
Localisation : La Péladie

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  YUL . le Mar 28 Juin 2016 - 18:31

une friture de vairons avec une bonne bière : extra !
avatar
YUL .

Messages : 48
Date d'inscription : 11/10/2011
Age : 65
Localisation : corée du nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: alevinage vairon à rochechouart

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum