Maladies poissons ?

Aller en bas

Maladies poissons ?

Message  le chef le Ven 7 Oct 2011 - 8:44


les maladies n'épargnent pas les poissons.Eux aussi souffrent d'atteintes pathologiques virales, bactériennes ou fongique pouvant entraîner des épidémies importantes.

*LES MALADIES VIRALES.

La nécrose des nageoires. Ce sont les salmonidés, et surtout les poissons élevés en pisciculture, qui sont victimes de cette maladie.
Elle se manifeste par des taches blanchâtres qui apparaissent sur les nageoires dorsales, pectorales et caudales et entraînent leur décomposition.

*La nécrose pancréatique infectueuse. Cette maladie qui se transmet directement par les oeufs atteint surtout les alevins de salmonidés.
Leur peau devient sombbre et ils nagent de manière incohérente.
Le ventre se ballonne tandis que les yeux sortent de leurs orbites.
La mort survient en quelques jours.

*La septicémie hémorragique. Cette anémis infectueuse se développe lorsque l'eau atteint
une température relativement basse: entre 8 et 14° C.
Contrairement à d'autres maladies, les symptômes ne sont pas toujours visibles.
Des hémorragies se manifestent généralement au niveau des flancs, des yeux et des nageoires pectorales, et le ventre gonfle.
Là aussi la mort peut survenir simplement.

*La virémie printanière.Les cyprinidés souffrent de cette affection, au printemps, lorsque l'eau atteint des températures avoisinant 8 à 10 ° C .
Le ventre des poissons enfle, des hémorragies apparaissent sur les flancs et les nageoires
qui s'altèrent.
Les yeux sont exorbités et la cavité abdominale se remplit de liquide.

*LES MALADIES BACTERIENNES.

*La myxobactériose. CEdèmes sur les branchies, difficultés respiratoires, nécroses des nageoires et présence de plaques blanches, tels sont les symptômes de la myxobactériose
Elle se développe principalement dans les milieux pollués et les piscicultures.

*L'érythrodermatite. Au printemps lorsque l'eau se réchauffe, cette maladie peut apparaître.
Les poissons malades présentent des plaques rouges sur les flancs, voire des abcès importants.
Les nageoires pourrissent et des organes vitaux comme les branchies et le foie s'anémient

* La furonculose. Les salmonidés comme la truite, l'ombre, mais aussi les cyprinidés sont affectés par cette maladie très contagieuse qui se répend dans les milieux souillés par des matières organiques.
Les poissons présentent des taches rouges, près des nageoires pectorales et des boursouflures sur la peau qui se transforment en furoncles sanguinolents causant une mort certaine.

*L'hydropisie infectueuse. Cette affection se développe au printemps.
La cavité abdominale se remplit de pus.
Sur le dos et les flancs, des ulcérations apparaissent.
L'estomac et le foie finissent également par être touchés.

*La variole de la carpe. L'apparition d'aspérités blanchâtres vers la queue et les nageoires
constitue les symptômes de cette maladie contagieuse due vraissemblablement à une mauvaise alimentation.
Heureusement, l'affection est et localisée.

*LES MALADIES PARASITAIRES.

*Egalement appelé "pour des poissons" le vecteur de cette maladie est un petit crustacé mesurant quelques millimètres.
Il se fixe sur la peau ou les branchies pour y sucer le sang.
Le principal danger pour le poisson infesté est l'anémie, ainsi que l'apparition d'infections bactériennes et mycostiques.

*La bucéphalose larvaire. Le parasite responsable ne peut se développer sans la présence de la moule zébrée.
C'st elle qui transmet la maladie aux poissons.
Le Sandre favorise également sa propagation.
Les principales victimes sont les cyprinidés, qui souffrent de nécroses et d'ulcérations rongeant les nageoires, la bouche et les branchies.

*Le dactylogyrus. Ce trématode peut entraîner des pertes importantes dans les populations
d'alevins, en s'attaquant à leurs branchies.
Le poisson éprouve des difficultés respiratoires et finit par mourir.

*L'ichtyophtiriose, ou maladie des points blancs. Elle infeste la peau, les nageoires et les branchies de nombreux poissons.
Due à un protozoaire, elle s'apparente à des taches blanchâtres (des cellules mortes se développent autour du parasite) disséminées sous la peau.
Les poissons tentent de s'en débarrasser en se frottant sur les rochers, puis deviennent léthargiques.

*La lernéose. Elle est due à un petit crustacé (la lernée) qui pénètre la peau en se glissant
entre les écailles.
C'est la porte ouverte à des affections encore plus dangereuses, qui finissent par tuer le poisson qui en est porteur.

*La ligulose. C'est une sorte de ténia blanc, long de 20 à 40 mm.
Il infeste la cavité abdominale des poissons par l'intermédiaire d'un crustacé planctonique et d'un oiseau aquatique.
Ce parasite provoque de nombreuses mortalités.

*Les sangsues.Elles se fixent sur les poissons afin de sucer leur sang.
Outre le fait de causer des problèmes d'anémie.
Elles permettent à des maladies de s'introduire à partir des plaies occasionnées.

*Le tournis. Cette maladie causée par un sporozoaire touche essentiellement les alevins des truites arc-en-ciel et des truites fario élevés dans les piscicultures.
Le parasite qui en est responsable attaque leur oreille interne, mais aussi l'extrémité de la colonne vertébrale, ce qui dérègle le mécanisme de pigmentation de la peau.
Les poissons sont pris de tournis, se précipitent en tous sens, faisant même des bonds hors
de l'eau,leur queue devient noire, leur crâne et leurs ouës se déforment et ils finissent par
succomber.

*LES MALADIES FONGIQUES.

*La branchiomycose.Ce champignon touche les branchies des poissons en créant des marques blanchâtres.
Des hémorragies et des nécroses apparaissent et les vaisseaux sanguins finissent par s'obturer.
Les poissons malades recontrent aussi des difficultés respiratoires les incitant à se réoxygéner à la surface de l'eau.
Une fois mort, leur corps se décompose très rapidement.

*La saprolégniose.Le champignon responsable produit des filaments qui s'ancrent profondément dans le corps du poisson.
Il touche les sujets affaiblis et se manifeste par l'apparition de plaques cotonneuses blanchâtres sur les nageoires, les branchies, puis sur tout le corps.

*Pour conclure:

*QUELS DANGERS POUR L'HOMME.

*Y a- t -il risque de consommer ou toucher des poissons atteints par ces maladies ?
Que faire lors d'une capture ?
Les réponses sont sans ambiguité: lorsque vous pêchez un poisson malade, mieux vaut ne pas le relâcher, il est préférable de l'éliminer afin de préserver les poissons non contaminés.
La maladie ne va pas disparaître pour autant, mais vous contribuerez à ne pas l'agraver.
En ce qui concerne les risques pour l'homme, ils sont pratiquement nuls, exception faite
des poissons porteurs d'un ver parasite, le bothriocéphale, qui peut se transmettre, lorsque
la chair est mal cuite.
Heureusement, il est plus facile de s'en débarrasser que le ténia, car il ne se fixe pas solidement à la paroi intestinale.
Les autres maladies, sont sans danger, mais quel plaisir y - t-il à consommer un poisson porteur de germes ?

Tout ça piqué ailleurs et pas écrit par ma pomme .
avatar
le chef
Admin

Messages : 8095
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 58
Localisation : La Péladie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies poissons ?

Message  le chef le Ven 7 Oct 2011 - 8:47

Hier j'ai pris des gardons avec des plaques importantes plus ou moins rouges , ou les écailles étaient toutes relevées .
Et je ne trouve pas ce que c'est ?
avatar
le chef
Admin

Messages : 8095
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 58
Localisation : La Péladie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies poissons ?

Message  le chef le Ven 7 Oct 2011 - 9:55

megaupload.com D5X9OVRN
cliquez sur téléchargement régulier aprés petite attente
avatar
le chef
Admin

Messages : 8095
Date d'inscription : 21/10/2008
Age : 58
Localisation : La Péladie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maladies poissons ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum